Ia orana à tous et toutes,

 

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour vos commentaires et vos visites qui font vivre mon blog. Ca fait chaud au coeur lorsque l'on se trouve à l'autre bout du monde. Aujourd'hui, je vous présente des petites cartounettes. La première répond au challenge 47 de Cartemaniak. Il fallait  lifter une carte de Janna Werner :

 

Heureusement Do a allégé les consignes ... On pouvait choisir seulement de s'en inspirer (les couleurs, les feuiles etc...).Je trouve cette carte magnifique mais elle est tellement loin de ce que je fais habituellement que j'en ai fait une adaptation très libre. J'ai gardé les feuilles, le papillon et un lien. Voici :

P1160893 [800x600]

Et puis Noël approche à grand pas. J'en connais qui comptent les jours. Ici, il est toujours difficile de se dire que Noël approche. On est toujours en short et tongs, les températures augmentent (Eh oui, nous sommes presque en été ! ) et nous allons toujours nous baigner dans le lagon. Heureusement, les magasins se remplissent de jouets, de chocolats et de déco... Sinon décembre pourrait passer sans qu'on ne rende compte de rien. J'ai quand même commencé quelques cartes de nöel aux couleurs traditionnelles de la métropole  :

P1160891 [800x600]

P1160892 [800x600]

 Pour terminer, comme promis, je vous livre une recette typiquement tahitienne : "Le poulet Fafa", un vrai régal.

Au coeur de la gastronomie polynésienne règne en maître le uru (je vous en ai déjà parlé en février 2011),le ufi, le taro, sans oublier le fafa et les umara (les patates douces).

Le fafa est plus communément appelé "épinard polynésien", parce qu'on n'en consomme que les feuilles et les jeunes pousses. Riche en sels minéraux, fer et calcium, les feuilles de fafa doivent être cuites longuement dans de l'eau salée et citronnée, pour éviter une légère irritation sur la langue lorsqu'on les consomme. La fafa accompagne traditionnellement le poulet, mais on peut le trouver avec du cochoon, voire du poisson.

Fafa

Recette du Poulet coco au fafa 
Temps de préparation : 20 mn
Temps de cuisson : 40 mn

 Ingrédients (6 personnes) :

  600 g de fafa (environ 50 à 60 feuilles), sinon des épinards

  6 grosses cuisses de poulet,

  35 cl de noix de coco râpé,

  4 oignons - 3 citrons verts - 2 gousses d’ail

  1 bouillon de volaille (cube),

  10 g de  maïzena - curry fort,

  1 racine de gingembre frais,

  sel, poivre.

 Préparation

  Commencez par laver les feuilles de fafa en enlevant les côtes les plus grosses. Emincez-les finement et faites les cuire pendant un bon quart d’heure dans de l’eau citronnée et salée. Égouttez et laissez refroidir.

 Épluchez les oignons et taillez-les ainsi que le gingembre.

  Débitez les cuisses de poulet selon leur taille en deux ou trois.

 Chauffez un litre d’eau avec un bouillon de volaille et un bouquet garni.

  Faites revenir l’oignon et le gingembre dans une cocotte. Puis rajoutez les morceaux de poulet, l’ail et faites dorer lentement.

  Lorsqu’ils sont bien roux, ajoutez les feuilles de fafa pré-cuites et y adjoignant le reste de citron.Salez et poivrez, puis ajoutez le curry et la maïzena.

  Remuez lentement sans faire attacher pendant 5 minutes, tout en mouillant régulièrement avec le bouillon.

 Couvrez et faites cuire pendant 40 mn à feu doux.

  Préparez le lait de coco. Prévoyez deux doses, l’une pour lier la sauce du poulet, l’autre pour recouvrir le plat avant de servir.

 A la fin de la cuisson, sortez les morceaux de poulets et le fafa de la cocotte, liez le jus avec le lait de coco sans faire bouillir.

  Une fois la sauce réduite de moitié, rajoutez poulet et fafa en faisant cuire 5 minutes encore à feu doux.

 Servez dans un grand plat.

poulet_fafa

Alors Tama'a Maitai ! (Bon appétit ! )

Nana,