Ia orana à tous et toutes,

 

Aujourd'hui, je vous présente une page de scrap avec un "Incontournable" de la Polynésie : le Pùrau.

Le Pùrau ou « Hibiscus tiliaceus » est présent dans la quasi-totalité des hautes îles et des atolls. On peut le trouver sur les plages ou à 800m d'altitudes. Il existe des Pùrau sans fleurs, avec fleurs, à feuilles vertes ou colorées. L'arbre de Pùrau peut atteindre 15 mètres de hauteur et plus de 1m de diamètre. L'écorce, fibreuse grise et lisse sur les jeunes pieds devient brune et crevassée sur les pieds plus âgées. Il est en fleurs et en fruits toute l'année. Ses fleurs naissent blanches le matin, mais leur couleur varie au cours de la journée jusqu'à leur chute de l'arbre le soir. Elles passent du blanc au jaune pâle, puis jaune citron, rose-orangé, pourpre et enfin violine.

J'ai voulu traduire ce changement de couleur dans ma page. C'est pour cette raison que j'ai également utilisé du jaune sur ma page même si la photo choisie n'en comportait pas. Le noir est là pour rappeler le sable volcanique de Tahiti.

L'écorce du Pùrau est utilisé dans la confection de cordes, du « more »  des danseuses, du tapa ( étoffe végétale). Le bois léger est utilisé dans l'ossature des fare (maison), la confection des balanciers de pirogue, des javelots, des rames... Les feuilles sont utilisées pour recouvrir la nourriture pendant la cuisson dans le four traditionnel («  ahima'a »). Elles servent aussi à confectionner des assiettes, et en cas de nécessité de ... papier... toilette.

Selon la légende, en frottant un bâton de Purau sur une grande pièce de Purau sec, le père du feu Ao-ao-ma-ra'i-a obtint le feu par frottement. La lance du héros Pai qui perça la montagne de Moorea, appelée Rau-fau-tumu, était faite de Purau.

La fleur est utilisée par les pêcheurs et plongeurs pour protéger les masques de plongée de la buée. Cette fleur (quand elle se détache de l'arbre et qu'elle est alors jaune rougeâtre) possèdent des propriétés émollientes, adoucissantes car elles sont riches en mucilage .

On utilise les fleurs dans les états inflammatoires internes et externes: abcès, angines, stomatites, bronchites et aussi troubles digestifs et hémorroïdaires.

On les applique :

  • fraîches ou mieux légèrement ébouillantées et en cataplasmes, (abcès, troubles dermatologiques prurigineux, crevasses, piqûres d'insectes)

  • en décoction ou bains de siège pour les troubles ano-rectaux

  • en infusion et gargarisme pour les angines, stomatites

  • en infusion ou décoction filtrée et sucrée pour les bronchites, toux irritatives, troubles dysentériques, colites spasmodiques.

Et maintenant place aux images....

 

Tout d'abord, voici ma page avec une mise à l'honneur de la fleur de Pùrau : 

P1180969 [800x600]La photo que j'ai scrappé sur cette page est une photo  de Catherine Amat que vous  pouvez retrouver sur son blog "Tahiti ou l'écho des cocotiers".

Et maintenant quelques photos :  

 

fare miti [800x600]

  25218377 [800x600]

147- Fleur de purau le matin [800x600]

 

 

fleurdepurau3ia [800x600]

 

FLEUR purau_soir p [800x600](Encore une photo de Catherine Amat ci-dessus )

 

148- Fleur de purau l'apres-midi [800x600]

Je termine ce post en vous souhaitant un très bon week end.

A bientôt

Nana