Bonjour à tous et toutes,

J'espère que vous avez passé un Joyeux Noël. Cette semaine, je vous présente des cartes qui sont arrivées à destination. Voici :

 

P1010343

P1010346

P1010348

 

J'ai également reçu une superbe carte de Danie :

carte noel 001

avec de magnifiques papillons en dentelles comme elle sait si bien les faire.

papillons 001

 

Et puis pour terminer ce post, nous embarquons .... direction : L'îlet La Mère.

P3259823

Au large de Cayenne, on trouve un petit archipel, les îlets de Rémire. Ils sont au nombre de quatre et portent chacun un nom bien particulier qui est issu de la légende qui entoure leur formation : 

-La Mère

-Le Père

-Le malingre

Les Mamelles

sA ceux-ci s’ajoute souvent aussi un cinquième îlet, beaucoup plus éloigné des autres celui-là : 

-L’enfant perdu

La légende raconte que les îlots Le Père et La Mère se promenaient avec leurs deux filles (les Mamelles), leur fils et leur serviteur (le Malingre) quand ils furent surpris par un raz-de-marée qui les fit tous s'échouer dans l'embouchure du Mahury à l'exception de leur fils. Celui-ci dériva alors au large de Cayenne. Il prit alors le nom d'Enfant perdu.

 

carte_ilet_la_mere

 

L'îlet La Mère est le plus grand de toute la côte Guyanaise, plus grand que l’île Royale des Iles du Salut. Il s’agit également du seul îlet de l’archipel qui ait été habité. Il fut  défriché pour l'installation d'une ferme puis d'un bagne. La présence de nombreux vestiges atteste de cette époque : puits, quais, murets et quelques chemins. Un élevage de singes y fut installé par l'institut Pasteur jusqu'en 2001. Le site est aménagé, entretenu (avec l'aide du conservatoire du littoral), et ouvert au public depuis 2007. 

 

VUE DEPUIS ILET

P1010438

P1010425

P1010397

P1010395

 P1010439

 

Mais l'Ilet La Mère appartient avant tout aux singes ! Des multitudes de petits singes saïmiris, rigolos avec leurs pattes jaunes, leurs oreilles pointues et leurs yeux largement cerclés de blanc. Ces petits habitants vifs et malicieux se sont bien vite adaptés aux visites sur l'île de l'espèce humaine. Leur jeu favori est de vous chiper tout et rien : un morceau de sandwich, une boîte en plastique, un capuchon de biberon, vos indispensables lunettes si vous les avez enlevées un instant... Notre jeu à nous, est bien sûr de les empêcher de manger notre nourriture qui n'est pas du tout adaptée pour eux. Car les saïmiris mangent principalement des végétaux ou des insectes.

 

P1010474

P1010460

P1010391

P1010471

 

P1010480

P1010478

P1010482

P1010117

P1010380

 P1020608

Comme toujours en Guyane, la végétation y est luxuriante. On y trouve d’ailleurs plusieurs spécimens de fromagers. Ces arbres devraient leur nom au fait que leur bois était utilisé dans la fabrication de boîtes pour les fromages. L'origine du nom pourrait aussi être expliquée par la déformation de l'expression "forme âgée" inspirée par les reliefs du tronc évoquant des rides. Ces reliefs appelés contreforts peuvent mesurer plusieurs mètres de hauteur. Regardez comme mon Antoine à l'air miniscule devant cet arbre !!!!

P1010404

FROMAGER SIAMOIS

P1010401

Notre visite s'arrête là. Alors pour terminer, j'en profite pour vous souhaiter à tous et toutes une bonne et heureuse année 2016.   Que le chemin de cette nouvelle année soit parsemé d’éclats de joie, de pétales de plaisir, qu’il soit éclairé par la lueur de l’amour et l’étincelle de l’amitié... 

A bientôt, bon réveillon et à l'année prochaine !!!